Accueil

Meilleures ventes

Informations

Fabricants

Nouveaux produits

Promotions

Fournisseurs

Déjà vus

CAHIERS JEAN VAQUIÉ – CAHIER N°3

CJV-03

Nouveau

Les cahiers Jean Vaquié

N° 3 : Sur la monarchie

  • Les origines et les finalités surnaturelles de la Monarchie Française
  • Les harmonies providentielles qui accompagnent le règne de Charlemagne
  • La bataille de Vouillé, 507

Plus de détails

12,00 €

Fiche technique

Hauteur21
Largeur15
Poids128 g
QualitéNouvelle édition
LangueFrançais
ThèmeJean Vaquié, Sur la monarchie
ISBN978-2-37752-003-9
AuteurJean Vaquié
Nombre de pages81

En savoir plus

1989 - Les origines et les finalités surnaturelles de la monarchie française

Je suis donc chargé, Mesdames et Messieurs, de faire un exposé sur les origines et les finalités surnaturelles de la monarchie française. Vous ne serez donc pas étonnés que cet exposé comprenne deux parties :
1 - Les ORIGINES surnaturelles de notre monarchie nationale.
2 - Les Finalités surnaturelles de ces mêmes institutions monarchiques.

1990 - Les harmonies providentielles qui accompagnent le règne de Charlemagne

Vous pouvez déjà prévoir, d'après le titre, qu'il s'agit de quelques considérations dans l'ordre du SYMBOLISME HISTORIQUE avec correspondances de lieux, de dates et de liturgie. Correspondances qui, bien interprétées, mettent en évidence une LOGIQUE PROVIDENTIELLE, un plan providentiel qui se déroule inexorablement, majestueusement.
Nous commencerons par une introduction qui contiendra évidemment quelques généralités et quelques définitions dont on ne peut pas se passer. Nous essayerons de les rendre le moins abstraites possible. Après les quelques généralités indispensables, notre exposé comprendra trois parties :
1° - dans une première partie nous examinerons les JALONS SYMBOLIQUES qui se présentent pendant la vie de Charlemagne ;
2° - dans une deuxième partie ceux de sa CANONISATION ;
3° - dans une troisième partie les TRACES SURNATURELLES tardives.

1988 - La bataille de Vouillé, 507

En 325 de notre ère, l'Empereur Constantin, récemment converti, convoque le Concile de Nicée pour statuer sur l'affaire de l'arianisme. Trois cents évêques condamnent l'hérésie d'Arius et rédigent la profession de foi connue sous le nom de Symbole de Nicée.
En 381, l'Empereur Théodose convoque le Concile de Constantinople qui réitère la même condamnation. Théodose extirpe, en quelques années, l'hérésie arienne dans les limites de l'Empire romain. Mais elle subsiste à la périphérie. L'épisode final de l'histoire de l'arianisme mérite d'être raconté. Le dernier évêque arien résidant à Constantinople veut un jour administrer le baptême à un catéchumène. Il le fait en prononçant les paroles du rituel arien : «Je te baptise au nom du Père, par le Fils, dans le Saint-Esprit». À ces mots, l'eau baptismale disparaît complètement, laissant la piscine à sec. La nouvelle de ce miracle, rapidement colportée, renforce encore l'autorité du Concile.
En 395, ce même empereur Théodose partage définitivement l'Empire romain entre ses deux fils. Il confie l'Empire d'Occident à Honorius, encore enfant, avec résidence à Rome. Il attribue l'Empire d'Orient à Arcadius, avec Constantinople pour capitale. Ces deux moitiés de l'ancien empire romain ne seront plus jamais réunies. C'est l'Empire romain d'Occident qui est destiné à disparaître le premier.
En 476, en effet, donc un siècle seulement après la décision de Théodose, le roi des Hérules, Odoacre, pénètre dans Rome et dépose le dernier successeur d'Honorius, qui portait le nom de Romulus Augustulus, nom qui rappelle à la fois le fondateur de Rome et le premier empereur. Cette date marque la fin de l'Antiquité et le début du Moyen-Âge. L'Empire d'Orient durera beaucoup plus longtemps. Il disparaît en 1453 lorsque Mahomet Il détrône Constantin XIII Paléologue, dernier empereur d'Orient. Cette date marque la fin du Moyen-Âge et le début des temps modernes. Il n'était pas inutile de rappeler succinctement ces grandes décisions des temps historiques, avant de commencer le récit d'un événement qui va nous ramener à nos origines et par conséquent nous remémorer notre véritable identité française et catholique que tant d'ennemis conjurés voudraient nous faire perdre.
Au moment où Odoacre met fin à l'Empire romain d'Occident, le jeune Clovis est âgé de dix ans et Clotilde est une petite fille d'un an. Une nouvelle ère politique commence à laquelle ces deux enfants vont imprimer la marque de Jésus-Christ.

Avis

Aucun commentaire n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

CAHIERS JEAN VAQUIÉ – CAHIER N°3

CAHIERS JEAN VAQUIÉ – CAHIER N°3

Les cahiers Jean Vaquié

N° 3 : Sur la monarchie

  • Les origines et les finalités surnaturelles de la Monarchie Française
  • Les harmonies providentielles qui accompagnent le règne de Charlemagne
  • La bataille de Vouillé, 507

Donnez votre avis

30 autres produits dans la même catégorie :

Téléchargement